Je t'aime et je te déteste

De Hébus le 23/05/2016 (3 visites depuis 7 jours)


On a passés, des années à s’trouver
Parfois j’me dis, qu’on aurait dû s’louper.
On dit souvent, qu’les opposés s’attirent
Mais là franchement, on peut pas trouver pire.
Ya d’belles histoires, qu’on voit au cinéma
Qui dans la vie, s’passe pas du tout comme ça.
Quand ça commence, tout est beau tout est rose
Au bout de quelque temps, ça ressemble plus à grand-chose.
Ya beaucoup de chose, que j’adore chez toi
Même si c’est vrai, qu’y a que moi qui les vois.
En plus de ça, nos parents peuvent pas s’blairer
A croire vraiment, que nos gènes sont irradiés.
Tous mes copains, veulent que j’la quitte
C’est peut être un piège, moi j’veux pas qu’on m’la pique.

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.

Elle passe tout son temps à ronchonner
Sur des détails, qui m’empêche pas d’ronfler.
C’est difficile, de se voir dans l’avenir
Avec quelqu’un, qu’a du mal à sourire.
J’adore sortir, pour voir les copains
Elle tout ce qu’elle veut, c’est faire les magasins.
Qui est l’tocard, qu’a inventé ça ?
Qu’on le démolisse, et qu’on lui casse les bras.
Elle s’trouve trop ptite, trop grosse, trop poilue
J’aimerai lui dire… « Qu’est ce que t’as une belle vue ! »
J’voulais 2 chiens, et au moins 3 chats
Un grand terrain, il faut qu’ça serve a ça.
Elle m’répondit : « ce sera eux ou moi ! »
Mais j’vous avoue… j’ai pas encore fais mon choix !

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.

Tant mieux si tout ça, ça vous fait rire
Mais si j’ai signé, c’est pour le meilleur, pas l’pire.
Comment une femme aussi petite
Peut crier si fort, au poids d’me mettre en fuite.
Les gens qui la connaissent me plaignent a mort
Comme si je vivais avec Dark Vador.
Même si parfois, j’ai pensé à la quitter
On sait s’qu’on perd, on sait pas s’qu’on va gagner.
Elle est aussi têtue que moi
Mais si je l’aime, c’est justement pour ça.
Quand t’écouteras, cette jolie chanson
A mon avis, tu va péter un plomb.
T’auras envie, de m’fracasser…
Mais moi j’m’en fous. J’continuerai de chanter…

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.

Je t’aime, et je te déteste.
Je t’aime, et je te déteste.
C’est vrai que tu m’effraie parfois
Mais pourtant j’ai besoin de toi.



L'auteur :
Hébus
Du même auteur