La Mine d'or

De Aurelien8 le 24/08/2017 (15 visites depuis 7 jours)

Me voilà dans ces mines d’or, ou tant hommes cherchent encore
Rêves de richesse, rêves de détresse
Me voilà dans cette mine or, ou l’on pille, tous s’écorcent
Simple réaction ? D’êtres un humain encore ?

Me voilà voir ma fille, à 20000 milles sur son lit
Le regard étourdis, sur tant de convoitise
Alors voilà qui arrive, au loin un sale temps de pluie
Mais cette blonde sans récoltes, n’attendra pas son pesant d’or

Et au fond des couloirs, nous sommes bien dérisoires,
Ruiné de sueur et de sang, sortirons-nous tous unis ?
Quand la terre respire plus, quand la plaine est perdue
Quand la vie est injuste
Alors Belle or… percera tu ?

Mais de nos vies de conquistador, de bateaux en canon
Avons-nous perdus tant de plomb ?
Comme autant hommes dans ces mines d’or ?
De ces conquêtes, sans queue ni têtes
Pour ces pépites naturelles, qu’avons-nous fais

Et remonté dont on ne c’est la vie,
Ces hommes embrassent leurs femmes
Les mains vides, les yeux salis par bien de courage
Respire enfin libre, avec rire et désir,
De ne vouloir que par les sages, la vie du non périple

Et leur enfant, d’un œil bien grand,
Mais souvent trop veillant
Regarde au loin de l’échelle, parfois même trop prêt,
Pour voir à quoi ressemble la fin

Et au fond de ces couloirs, nous sommes bien dérisoires,
Ruiné de sueur et de sang, sortirons-nous tous unis ?
Quand la terre respire plus, quand la plaine est perdue
Quand la vie est injuste, alors… alors…
Alors Belle or… percera tu ?

Il est midi, il est minuit, voilà la fin de l’exil
Il est ainsi, il est permis, de penser à ceux-ci.
De penser à ceux-ci…



L'auteur :
Aurelien8
Aurelien8

Bonjour à tous,je vous propose d’écrire vos textes et exclusivement en langue française, je pars du principe que nous possédons l'une des plus belles langues au monde. Je suis moi-même musicien.

Dans l'attente de vous lire



Me contacter