Page blanche

De Un K le 04/06/2009 (1 visite depuis 7 jours)

Je me suis réveillé en pleine nuit
Je n’arrive pas à dormir
Je prends du papier, un stylo, page blanche
Je ne suis pas très inspiré
Je ne sais pas quoi t’écrire
Peut-être devrais-je juste m’en aller

Je n’ai jamais su comment dire au revoir
Dire au revoir en pensant à dieu
Pour toutes ces fois où j’ai voulu partir et que je suis resté

A trop vouloir croire, j’ai attrapé du vent
J’ai mis mon coeur à nu
Je crois bien que je suis enrhumé
Il y avait comme un courant d’air dans tes bras
Parfois un hiver très enneigé

Les moments de complicité sont noués de silence
Les accords sont teintés de désaccords
Nous sommes deux hémisphères, toujours à l’opposé
Savons-nous seulement qui nous sommes ?

On s’est aimé sans s’aimer
Et le temps est venu

Je n’ai jamais su comment dire au revoir
Dire au revoir en pensant à dieu
Pour toutes ces fois où j’ai voulu partir et que je suis resté

Je prends du papier, un stylo, page blanche
Les mots ne viennent pas

Je n’ai jamais su comment dire au revoir
Dire au revoir en pensant à dieu
Pour toutes ces fois où j’ai voulu partir et que je suis resté