Tout pour elle

De Arlet le 10/05/2018 (22 visites depuis 7 jours)

Il l’avait trouvée un matin
Au beau milieu de son chemin,
Alors qu’il partait en chantant
Pour aller travailler aux champs.

Si ses grands yeux étaient mouillés
Ce n’était point par la rosée,
Sa jupe n’était que lambeaux
Et ses jolis pieds en sabots.

Dans sa grosse patte rugueuse
Il prit sa petit’ main peureuse,
Et dans sa maison l’emmena
Pour lui servir un bon repas.

Puis, lorsqu’elle fut rassurée
Rassasiée et bien réchauffée,
Elle lui dit « de ta maison
je voudrais être le grillon ».

Il fit tout pour qu’elle soit belle
Lui acheta robes et dentelles,
Dans tout le pays on disait
Qu’il finirait fou à lier

Car volage était la coquette
Qui tous les jours faisait la fête,
Elle grignota sans façon
Son cœur, ses champs et sa maison.

Elle s’en fut danser un jour
Dans un village aux alentours,
Et oublia de retourner
Près de celui qui l’attendait.

Quand revint le printemps suivant
Il n’avait plus un sou vaillant,
Ne lui restait que son chagrin
Qui tombait en pluie sur ses mains.




L'auteur :
Arlet
Arlet

Des mots pour en faire une chanson !

Texte protégé

Me contacter