LA LIBERTÉ ELLE T'A TROMPÉ

De BEJ le 29/10/2021 (34 visites depuis 7 jours)


LA LIBERTÉ, ELLE T'A TROMPÉ

C'est un peu ton histoire
Petit gamin qui croyait qu'un un soir
Gentil garçon, Petit gamin né sous Despote
Tu croyais comme personne
Qu'en priant la Liberté comme une Madonne
Tu changerais le monde avec quelques potes
En haut des barricades.....A crier tes espoirs,

Mais la Liberté, mauvaise fille.... elle t'a trompé

Tu croyais qu'en un soir
A pleurer ton désespoir
A crier ta liberté, à crier nos Devoirs
Du haut des barricades
A faire pleuvoir...
Comme des pavés dans la mare
Les pavés sur les chars
A faire tomber....Comme des larmes dans la mer
Les barrières sur les chars

Simplement t' as rêvé, Rêvé comme un gamin
qui croyait qu'un soir
Il apporterait l'espoir
Droit face aux hommes, face aux chars
L'humanité face à l'acier
La Liberté elle t' a trompé
Comme une promesse éhontée
La liberté elle t'a trompé

Et petit gamin, dans tes espoirs tu t'es noyé
Tes larmes dans la mer
Tes pavés dans la mare
Et t'as pleuré comme un gosse
Sous les coups de crosse
Portés par les Hommes, portés par ton frère,
Respire encore un peu
Ce vent de Liberté
Respire un peu cette promesse, la tête contre le pavé
Ton sang sur la terre, le sang de ton père, le sang de ta mère,
Qui recouvre la terre

T'es pas noyé
Respire encore , un peu
La Liberté, elle t'a trompé

Maintenant le sais tu sais
Maintenant tu te meurs

A crier ta Liberté, crier nos Devoirs
En l'espace d'un soir on t'a trompé
Maintenant tu meurs
Tes larmes dans la mer
Tes pavés dans dans la mare
Ton sang sur la crosse
Tu meurs dans les bras de ton frère
La Liberté elle t'a trompé
Dans les bras de ce frère éhonté, elle t'a trompé.


VERSION COURTE

Tu croyais comme personne
Qu'en priant la Liberté comme une Madone
Tu changerais le monde en haut des barricades.....A crier tes espoirs,
Mais la Liberté, mauvaise fille.... elle t'a trompé, en un soir
Toi qui croyais qu’à crier ton désespoir, à crier ta liberté,
A crier nos Devoirs
Du haut des barricades,
Comme des larmes dans la mer
Les pavés sur les chars
Droit face aux hommes, face aux chars
L'humanité face à l'acier
Mais la Liberté elle t'a trompé
Comme une promesse éhontée
La liberté elle t'a trompé
Et tu as pleuré comme un gosse
Sous les coups de crosse
Portés par les Hommes, portés par ton frère
Respire encore un peu ce vent de Liberté
Respire un peu cette Promesse, la tête contre le pavé
Ton sang sur la terre, le sang de ton père, le sang de ta mère,
Qui recouvre la terre
Respire encore, un peu
Oui, la Liberté, elle t'a trompé.

Maintenant tu le sais,
Maintenant tu te meurs,
Tes larmes dans la mer, tes pavés dans dans la mare,
Ton sang sur la crosse.
Tu meurs dans les bras de ton frère.
La Liberté elle t'a trompé.
Dans les bras de ce frère éhonté, elle t‘a trompé.

BEJ