Le temps des au revoirs

De M. Forestié le 31/08/2019 (15 visites depuis 7 jours)

C’était le temps des au revoirs
On agitait pas les mouchoirs
Tant ils étaient mouillés de larmes.
C’était le temps de ce jardin
Ou s’amusaient quelques gamins
Aux voleurs et aux gendarmes.
C’était le temps de nos guitares,
Et nous jouions souvent le soir
Autour du feu de la Saint Toi
Autour du feu de la Saint Moi
C’était le temps d’autre fois.

C’était le temps de nos richesses
Oh ! pas d’argent mais de tendresse
Tant nos poches étaient vides.
J’avais ton coeur pour me nourrir,
J’avais tes yeux pour me conduire
A travers ce monde aride.
Et nous savions déjà rire
Sans jamais avoir appris
Tant tout nous paraissait facile
A nous deux, mon ami.

Mais, aujourd’hui tout a changé,
Et l’adolescence a filé
Pour une vie trop confortable.
Je te vois quelquefois passer
Dans les rues de ce quartier
Où on te dit très respectable.
Je voudrais que tu te souviennes
Toutes nos joies, toutes nos peines,
Même si le temps a effacé
Ce que nous avons été
Au temps de l’amitié.